Les Tombées de la Nuit présentent
Carte blanche à Thomas Chaussebourg
Thomas Chaussebourg
(France)
Triptyque chorégraphique pour homme et cheval
© François Chaussebourg
En création 2011 au festival, THOMAS CHAUSSEBOURG et son cheval WAR ZAO avaient durablement modifié notre rapport à la danse contemporaine avec l'irruption de ce magnifique frison noir en liberté et en symbiose chorégraphique avec son danseur.

VENDREDI 21 JUILLET 2017
20H30>21H00 : GWIN ZEGAL
21H30>22H00 : DERRIERE LE BLANC
22H45>23H30 : MA BETE NOIRE

SAMEDI 22 JUILLET 2017
17H00>17H30 : DERRIERE LE BLANC
18H00>18H45 : MA BETE NOIRE
19H30>20H00 : DERRIERE LE BLANC
20H30>21H00 : GWIN ZEGAL
22H45>23H30 : MA BETE NOIRE

DIMANCHE 23 JUILLET 2017
15H30>16H15 : MA BETE NOIRE
16H30>17H00 : DERRIERE LE BLANC
17H15>17H45 : GWIN ZEGAL
20H00>20H45 : MA BETE NOIRE

Pour cette carte blanche, THOMAS CHAUSSEBOURG nous invite à découvrir un univers en trois propositions complémentaires :
– Une nouvelle version du duo homme / animal MA BÊTE NOIRE
– Une nouvelle création en trio poursuivant cette exploration de la relation qui lie danseur et cheval : GWIN ZEGAL avec le musicien Patrick Molard à la cornemuse écossaise.
– Une performance en duo : DERRIÈRE LE BLANC avec le chorégraphe – peintre Jean-Antoine Bigot et le musicien Pascal Ferrari, de la compagnie Ex Nihilo.
Cette carte blanche en trois actes nous offre une multiple entrée dans cet univers fascinant mêlant danse, dressage, musique et peinture.

MA BETE NOIRE : Sous une volière géante de 15 m de diamètre et 8 m de hauteur baignée par la voix d’Alain Bashung, autour d’un simple canapé posé sur la terre battue, un cheval noir sans enrênement, libre de ses mouvements, entamait une longue chorégraphie avec son danseur. THOMAS CHAUSSEBOURG et le frison WAR ZAO reviennent aux Tombées de la Nuit pour une nouvelle représentation de leur pièce évolutive qui a fait depuis, le tour des festivals. Histoire sans parole, danse équestre, chorégraphie sauvage, brute et libre, l’œuvre enchaîne les magnifiques tableaux en mouvement et les magiques instants de théâtre en mettant en scène cette relation unique entre l’homme et l’animal.

GWIN ZEGAL : chorégraphie musicale créée au festival Cirque et Mer de Plougrescant (Côtes d’Armor) en septembre dernier, où Thomas Chaussebourg et War Zao modifient leur interaction en passant à une monte harnachée, proche de l’équitation traditionnelle, au son de la cornemuse écossaise de PATRICK MOLARD. Rencontre avec l’élément liquide (ici l’eau douce des Étangs d’Apigné), la pièce triangulée révèle à nouveau l’incroyable ouverture et la porosité artistique du duo homme-cheval.

DERRIÈRE LE BLANC : une performance en extérieur et en immersion de Jean-Antoine BIGOT rythmée par la guitare de Pascal FERRARI. Soit deux membres de la compagnie marseillaise Ex Nihilo, complice du festival, pour une nouvelle invention en mouvement et en création. « La peinture a toujours été proche de mon parcours de danseur… et j’ai eu envie de la réaliser en direct. Peindre passe par un engagement du corps, une prise d’espace, traversée de l’élan d’un geste, d’une fougue, la danse n’est pas loin ; je la mets en jeu. » Jean-Antoine Bigot

Trois actes, trois jours, trois rencontres, trois bandes-son et trois regards pour découvrir ou redécouvrir le travail et l’univers hors-norme de Thomas Chaussebourg, artiste fascinant toujours en mouvement et en invention.

BIOGRAPHIE

THOMAS CHAUSSEBOURG

Enseignant en EPS, puis chanteur d’un groupe de rock, THOMAS CHAUSSEBOURG découvre la danse dans les années 1980 et se perfectionne au Conservatoire National de Région ( CNR ) de Poitiers. Il entame rapidement une carrière professionnelle chez les chorégraphes Odile Azagury, Alain Abadie, Christophe Egrot, Gisèle Gréau, Sylvie Seidman et Ali Salmi, travaille l’improvisation avec le danseur Julyen Hamilton, avant d’intégrer en 2003 la Compagnie Tango Sumo ( Morlaix ). Installé en Bretagne, il fonde sa propre compagnie pour développer un travail de recherche sur l’immobilité et la notion de présence ( notamment avec « Les bourgeois de Calais », spectacle de rue joué d’abord en solo puis à six danseurs, de 1994 à 2004 et « l’Ankou » en 2000 ). Sa rencontre avec WAR ZAO accélère l’introduction des chevaux dans ses spectacles, au point de se spécialiser dans la relation Danse / Cheval autour de la première création de « Ma bête Noire » en 2011. Défendant toujours une certaine idée de la danse « sortie des théâtres et des lieux conventionnels », il poursuit inlassablement depuis cette exploration de la relation qui lie danseur et cheval.

DISTRIBUTION

Conception et jeu pour ma bête noire : Thomas Chaussebourg et War Zao

Conception et jeu pour Gwin Zegal : Thomas Chaussebourg et War Zao – Musique : Patrick Mollard ( cornemuse )

Conception et jeu pour Derrière le Blanc : Pascal Ferrari ( musique ) et Jean-Antoine Bigot ( chorégraphie et danse ).

Du vendredi 21 au dimanche 23 Juillet 2017
Les Étangs d'Apigné (Base nautique)
Gratuit
cognitif moteur
(Ma Bête Noire: évènement visuel, accessible aux personnes sourdes et malentendantes)

 

CONTENU MEDIAS
Les Étangs d'Apigné (Base nautique)
SUR LE MÊME SUJET
Spectacles
MENU