Photo : La Grande Tablée © Alexandre Giraud
La Grande Tablée
Cie OpUS
(France)
Parodie théâtrale d'un direct radiophonique culturel consacré au festival
Une nouvelle fois, on ne comptera pas les passages de l'Office des Phabricants d'Univers Singuliers (OpUS) de Pascal Rome aux Tombées de la Nuit. Le Grand débarras, La Veillée, La Quermesse de Ménétreux, Le Musée Bombana de Kokologo, Collier de nouilles, Le Conservatoire des Curiosités, La Ménagerie mécanique… Autant de fantaisies théâtrales fomentées par ces complices du festival qui nous reviennent cette année avec une petite forme de plein-air : la parodie du direct d'une émission de radio culturelle consacrée au festival, avec quelques experts en pas grand-chose. Un regard forcément décalé, corrosif, absurde et poétique, dans la grande tradition des créations d'OpUS.

Ils étaient fleuristes, surveillants de baignade, gérants d’animalerie… Quatre retraités de la société civile ont été tirés au sort pour participer à la célèbre émission radiophonique d’Antoine Delonguy, La grande tablée. Le temps d’une soirée en direct et en public, ils deviendront un surprenant comité d’experts invité à commenter les spectacles qu’ils auront découverts pendant le festival. Le principe de l’émission étant de tendre son micro à des spécialistes de rien du tout, ces observateurs totalement néophytes discuteront de ce qu’ils auront vu, perçu ou bien tenté de comprendre. Des débats, illustrés par quelques fragments chorégraphiques approximatifs, qui virevoltent entre sagesse bienveillante, banalité affligeante, lieux communs désarmants et saillies verbales de haut-vol. Et qui devraient pouvoir aider les festivaliers à mieux apprécier les arcanes de la création contemporaine.

À partir du pitch de cette petite forme de plein-air, créée à Niort en performance lors du festival Panique au dancing, OpUS va pouvoir donner libre cours à son sens de la fantaisie, de l’absurde, ainsi qu’à une féroce critique et autocritique de l’univers des festivals et du spectacle vivant. Bref, un nouveau spectacle absurde, drôle et décalé, inventif et joyeux, dans la grande tradition des créations d’OpUS, qui nous régale chaque fois de son savoir-faire et de ce brouillage incessant entre fiction et réalité.

BIOGRAPHIE

> Compagnie OpUS (France)

Depuis 1995, l’Office des Phabricants d’Univers Singuliers applique à la lettre et pour de grands éclats de rire, la vision poétique et décalée du monde théâtral de Pascal Rome. Dans ce langage artistique pittoresque, rempli d’humanité, d’humour et de décalage, saluant l’art brut comme les inventeurs de tout poil, les créations bousculent les codes habituels de la représentation et installent un rapport unique avec le spectateur. Complice de longues dates des Tombées de la Nuit, OpUS a déjà présenté l’irrésistible grande forme de La Quermesse de Ménétreux (en création), et les spectacles et installations théâtrales Le Musée Bombana de Kokologo, Collier de nouilles, Conservatoire des Curiosités, La Ménagerie mécanique… Après L’Excursion à Laillé (création), puis La Veillée (2014 et 2018) et Le Grand Débarras (création 2019), Pascal et son équipe nous reviennent pour cette parodie radiophonique créée en performance chez eux, à Niort, pour le festival de danse Panique au dancing, en 2019 et 2021.

DISTRIBUTION

Conception, mise en scène : Pascal Rome
Mise en jeu : Pascal Rome et Ronan Letourneur
Interprétation : Ronan Letourneur, Emmanuelle Vein, Pascal Rome, Jacques Bourdeau, Louis Maestro.
Avec l’aimable participation du Doc Ravarguez, Jacky Leleu, Dominique Lecoq
Régie : François Coiteux

vendredi 08 juillet 2022
19:15 > 20:15
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes
samedi 09 juillet 2022
19:15 > 20:15
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes

1h
Gratuit
À partir de 8 ans
Métro : Sainte-Anne • Bus : C3, Arrêt Thabor · 31, Arrêt George Sand · C1, C5, 9, 11, Arrêt Sévigné • Vélo Star : Place Hoche
cognitif moteur
RETOUR EN IMAGES
SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2022