Les Tombées accompagnent ce projet
Photo : © Portrait des 12 participants par le photographe Richard Louvet.
— Publié le 14 octobre 2021 —
Le Rance n’est pas un fleuve
Kali & Co (FR)

Après Pier chante son crime (2006), Aria (2012) et Gigot Love (2017), Les Tombées de la Nuit continuent leur accompagnement de la compagnie Kali & Co et Massimo Dean.

Projet de spectacle au long cours, Le Rance n’est pas un fleuve rassemble douze personnes dites « à la marge », des artistes (Massimo Dean, Arnaud Méthivier, Richard Louvet, Yvon Le Men) et s’appuie, depuis ses débuts il y a trois ans, sur un réseau de partenaires culturels et sociaux. 

Ici, Massimo Dean a semé les graines d’un ambitieux projet artistique avec le désir d’éclairer les angles morts de nos sociétés, construire un monde nouveau pour partager un moment de joie poétique. Le projet théâtral éclaire des femmes et des hommes vivant à la marge, non comédiens mais formant une humanité visionnaire pour peu qu’on entende leurs récits. C’est précisément l’intention de Massimo Dean, accompagné dans cette aventure par le poète Yvon Le Men dont la pièce, Les Épiphaniques, douze tracés de vie, fait écho aux rencontres avec ces personnalités singulières œuvrant pour sortir de l’obscurité et refaisant le monde avec une combativité incroyable (ce texte paraîtra le 3 février, aux éditions Bruno Doucey).

Le projet continue à donner lieu à de nombreuses rencontres, échanges et résidences qui se solderont par huit représentations théâtrales en mars 2022.

Le texte d’Yvon Le Men, À quoi sert un artiste ? fait l’objet, depuis 2020, d’un collage dans les locaux de chaque partenaire du projet, dont Les Tombées de la Nuit, et notamment à l’Hôtel de ville, sur les marches du péristyle nord.

L’équipe du Rance n’est pas un fleuve est présente dans trois lieux rennais :

Voici les prochaines étapes du projet :

SUR LE MÊME SUJET
Spectacles
Spectacles
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2022