Photo © DR
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare
Cie 26 000 Couverts
(France)

Philippe Nicolle était déjà venu nous présenter en 2007 cette fantaisie Shakespearienne très sérieuse sur le site Guy Ropartz, premier spectacle en salle de la compagnie. Même si ces complices de longue date du festival nous ont appris depuis le PREMIER CHAMPIONNAT DE FRANCE DE N’IMPORTE QUOI (2003), le GRAND BAL DES 26 000 (2004), les DESCENDANTS DES TOURNÉES FOURNEL (2005), L’IDÉAL CLUB (2010) ou JACQUES ET MYLÈNE (2013) à nous méfier des apparences et des multiples formes de l’art farfelu de la mystification.

Après des années de rigolade potache et de déconnade à plein tube, les 26 000 Couverts ont enfin décidé de prendre un virage salvateur en s’attaquant à une grande forme du répertoire classique et en salle. Cornaquée cette fois par le metteur en scène Philippe Péhenn, cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent mélancolie et ironie, leur permet de révéler tout leur potentiel d’acteurs en livrant une interprétation qui fera date dans les multiples de la geste Shakespearienne. Il n’est pas question de déboulonnage ici, mais bien d’une réinterprétation du mythe en poussant le classicisme de ce BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN dans ses derniers retranchements. Comme nous l’avions fait en 2009 en accueillant à Bréquigny les dernières représentations du «DERNIER CHAMPIONNAT DE FRANCE DE N’IMPORTE QUOI» (les champions avaient tout donné, merci), nous consacrons une semaine entière en pèlerinage chez nos complices de Laillé (où se déroulait « Panique au Village » l’an dernier) aux ultimes apparitions scéniques de ce BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN des 26 000 Couverts, une troupe fantasque qui n’aurait pas son pareil pour « déboulonner le mythe et transformer la légère comédie de cour en une perverse et troublante tragédie ». Dans cet art du détournement et de la rigolade qui les caractérise, les spectateurs qui ont déjà assisté à cette mise en coupe franche du répertoire théâtral classique auront à cœur de ne pas trop en dire…

Coproductions : Scènes du Jura (Lons-le-Saunier) – Pronomade(s) en Haute-Garonne – Chalon dans la Rue (Chalon-sur- Saône) – Le Parapluie / Eclat (Aurillac) – Le Fourneau (Brest) – L’Atelier 231 / Vivacité(Sotteville-lès-Rouen) – Lieux Publics (Marseille) — Avec le soutien de : la DMDTS / Ministère de la Culture, la Drac Bourgogne, la Ville de Dijon, le Conseil Régional de Bourgogne et le Boulon (Vieux Condé) — Et l’aide précieuse de Catherine Euvrard et Claire Lacroix

BIOGRAPHIE

Fondés en 1995 par Philippe Nicolle et Pascal Rome, et installés depuis à Dijon sous la direction de Philippe Nicolle, les 26000 Couverts naviguent depuis vingt ans dans le monde du théâtre de rue au fil d’un itinéraire artistique aussi singulier que décomplexé. Entre pulsions satiriques débridées, burlesque dévastateur et poésie brute, l’acteur, la mise en scène et l’écriture gardent toute leur place. Multipliant les angles, les envies et les formes au fil d’une quinzaine de créations aujourd’hui, ils envisagent le théâtre comme une utopie qui s’installe où on ne l’attend pas. Au delà de la farce, de la facétie, de l’imagination débridée et d’une déconcertante facilité à faire rire, ils n’ont pas leur pareil pour détourner le sacré, bousculer la routine et les attentes. Depuis 2002, la troupe de Philippe Nicolle a joué la plupart de ses créations au festival des TOMBÉES DE LA NUIT en accueil ou en co-production, dans un réel partage d’univers et de préoccupation avec ces complices de longue date.

DISTRIBUTION

Philippe Péhenn : mise en scène / Judith Feyrner : dramaturgie, adaptation / Jacques Livchine ; mètre-concept / Anthony Benjram : scénographie / Erich Mayer : matière sonore / Liliane Boucon : chorégraphie / Alexandre Diaz et Michel Mugnier : direction technique et construction / Camille Perreau : costumes / Milo Bodtszaris : perruques postiches / Avec : Karine Abela, Christophe Arnulf, Romain Bélanger, Sébastien Chabane, Servane Deschamps , Sarah Douhaire, Pierre Dumur, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Emmanuelle Veïn, Valérie Véril et Jacques Ville.

mardi 07 juillet 2015 > samedi 11 juillet 2015
Laillé, France
1h30
12€
250 places
Laillé, France
SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et le Groupe Legendre.

© Les Tombées de la Nuit 2019 - Web : Made in Ben Belek