Photo : Jean Beaucé
Les Tombées de la Nuit présentent
Sans Existence Fixe
Compagnie Jean Beaucé
(France)
Théâtre du quotidien politique et poétique des sans existence fixe
Créée l’an passé, cette adaptation du Pochade Millénariste du dramaturge et écrivain Eugène Durif, poursuit le travail collectif de la compagnie du metteur en scène Jean BEAUCÉ sur la notion de citoyens de ce monde.

Alors qu’approchent les fêtes et cérémonies saluant le changement de millénaire, les exclus sont regroupés à l’écart de la ville pour ne pas donner une image négative de la ville. À la faveur d’une grande panne d’électricité, ils quittent leur cachette pour improviser dans la rue un carnaval bouffon, une grande «fête des gueux»… À partir de cette trame qui sert de guide à la pièce « Pochade Millénariste » (1999) de l’écrivain et dramaturge contemporain Eugène Durif, la comédienne Cécile Kiffer a écrit cette adaptation dédiée aux sans-voix, sans-patrie, sans-abri et sans-emploi, ceux à qui l’économie libérale a déclaré la guerre et qui habitent la pièce.
Le collectif de la COMPAGNIE JEAN BEAUCÉ (Dominique Malherbe, interprétation musicale, François Possémé, univers sonore et Jean Beaucé, mise en scène) se lance alors dans l’aventure S.E.F. (Sans existence fixe), spectacle créé l’an passé à la Station-Théâtre, une ancienne station-service de La Mézière, près de Rennes. Ils travaillent depuis sur une tournée tout terrain de cette pièce évolutive, ainsi qu’une version intégrale de Pochade millénariste, augmentée de la parole publique et hors-champs des victimes de cette guerre économique à l’œuvre dans notre société.
Deux personnages féminins centraux mènent la pièce : La Gueulante, qui conte, raconte et s’époumone avec frénésie, et Marianne qui rejoue au son du violon et de la mandoline de quoi éconduire brutalement ceux qui ne trouvent pas grâce à ses yeux. Deux égarées, deux saltimbanques enthousiastes et sans le sou, errant dans une géographie incertaine en racontant avec dérision leur quotidien. De la musique, des chansons, des mots acerbes, drôles et touchants qui se mêlent aux bruits de la ville, aux spots publicitaires, aux aboiements des chiens. Dans cet univers microscopique se tisse peu à peu un monde nouveau, hors cadre, à la fois violent et poétique. Entre théâtre et engagement citoyen, S.E.F. marque une nouvelle étape dans le long travail théâtral du rennais Jean BEAUCÉ.

BIOGRAPHIE

De 1990 à 2004, Jean BEAUCÉ a été metteur en scène de la compagnie Digor Dor, créant une quinzaine de spectacles avec François Le Gallou. Durant dix-sept années, il a été également co-directeur, puis directeur, du Théâtre L’Aire Libre à St Jacques de la Lande ( 35 ), jusqu’à fin 2012. À cette date est créée la COMPAGNIE JEAN BEAUCÉ autour de la comédienne Cécile Kiffer et du  musicien et ingénieur du son, François Possémé. Dans la continuité du travail engagé avec Histoire de Marie de Brassaï ( 2003 ) et 130 grammes environ ( 2005 ), le collectif explore des formes théâtrales proposant la restitution d’une matière populaire, des fragments de réalité recueillis, transformés et poétisés par la fusion de l’écriture, du jeu théâtral, de la musique, de l’univers sonore et de l’image vidéo. Avec Nous / Archéologie domestique ( 2015 ), avec le comédien Massimo Dean, puis Sans Existence Fixe ( S.E.F. ) ( 2016 ) avec la musicienne ( violon, mandoline ) et compositrice Dominique Malherbe, la compagnie, associée au Théâtre de L’Aire Libre de Saint Jacques de la Lande, poursuit ses recherches d’un théâtre vrai.

DISTRIBUTION

Adaptation et jeu : Cécile Kiffer / Musique et interprétation musicale : Dominique Malherbe / Univers sonore : François Possémé /Mise en scène : Jean Beaucé

vendredi 07 juillet 2017
20:30 > 21:30
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes
samedi 08 juillet 2017
20:30 > 21:30
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes
1h
Gratuit
120 places
Lignes a-C1-C5-9 arrêt Sévigné station Sainte-Anne / LE vélo STAR : Place Hoche
cognitif moteur
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2020 - Web : Made in Ben Belek