Photo © DR
Machines Sonores
Frédéric Le Junter

Bouts de bois et de métal, végétaux et coquillages, tuyaux et poteries se transforment en paysages sonores par la magie de quelques mécanismes hasardeux et d’automatismes incertains. Entre art brut à ressort et poésie sonore, le génial bricophoniste installe une trentaine de ses fascinantes machines, pour bâtir une symphonie mécanique aléatoire où tout est prétexte à souffle, résonance et percussion.

mardi 06 juillet 2010 > samedi 10 juillet 2010
Chapelle du Conservatoire, 30 rue Hoche, Rennes

Entrée libre
SUR LE MÊME SUJET
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2021