Photo : Crabe Vert © Gilles Pensart
Crabe Vert
(France)
Rencontre entre post-rock, electro bricolo et mandoline survoltée
Musique
Tout public
À côté des aventures en rock orchestral du trio rennais masqué Güz II ou du duo folk Isn't it, Benjamin Baccara s'offre un radical et joyeux pas de côté avec ce projet solo baptisé Crabe vert (il habite près de la mer). Toujours en équilibre instable entre le post- rock, l’électro bricolo et les musiques du monde, cette musique hybride prend sa source dans des machines un peu datées ou bon marché (mini-synthé PO-35, boîte à rythme MPC500) qu'il triture pour tirer la trame de ces instrumentaux électro-surf menés par sa mandoline électrique. Avec un premier album, Bisque de rage (2023) et une bonne dose d'inventivité et de dinguerie, Crabe Vert apparaîtra en impromptu dans les rues de Rennes avec son étonnante pêche aux sons !

En 2020, pendant le confinement, le violoniste et mandoliniste Benjamin Baccara récupère quelques machines et commence à bidouiller, la nuit, ce qui sera qui sera le prototype de Crabe Vert : une musique instrumentale étrange et grande ouverte aux influences. Alors que son groupe, Güz II, reprend la route, il poursuit ses explorations en laissant la conduite harmonique à sa mandoline électrique. Comme un arthropode à l’armure fissurée et empêtrée dans les algues ou les courants marins, l’étrange animal musical trouve peu à peu sa route pour rejoindre le rivage… Dans cette musique, à la fois très rythmique et ancrée dans le credo instrumental, se dessine « une carapace brute de sons chimiques et numériques, une chair maigre et nerveuse, animée par un cœur tendre et sensible ».

Dans son premier album entièrement instrumental (Bisque de rage, 2023), Benjamin Baccara nous épate avec ce surf foldingue des plages de l’Europe de l’Est qui concasse Kraftwerk, Bit Shifter et Secret Chiefs 3, pop candide et musique du monde, électro 8-bits et post-rock. À base de mini boite à rythme (MPC500), de mini synthé (PO-35) et de mandoline électrique, les passionnantes aventures de Crabe vert nous embarquent dans un film de science-fiction sans image dont nous serions les héros.

BIOGRAPHIE

> CRABE VERT / BENJAMIN BACCARA (France)

Avec le trio rennais Güz II (aux côtés de JB Lebrun et Fabien Cariou), le percussionniste, mandoliniste, violoniste, chanteur et compositeur Benjamin Baccara aura sorti six albums d’un magique hold-up instrumental et masqué, entre Zappa et Morricone : Opération gousse d’ail (2009), Gousse d’aïl deluxe (2010), Güz II (2014), Acoustic single (2018), Maître carré (2020) et Allium Sativum (2023). En 2005, avec le guitariste Maxime Arnault, il avait formé El Trio Grandé puis en 2010, le duo Bogues. Avec Aymeric Torel (accordéon) et Morgane Le Cuff (harpe), ils ont créé les friandises acoustiques de la « musique de chambre des années 2020 » du trio Un chat Un chat (album éponyme en 2019). Avec le quatuor nantais Spiel (avec Aymeric Torel à l’accordéon et à l’orgue, Martin Feuvrais à la contrebasse et Marc Barotte aux percussions), il explore plus avant la rencontre du jazz et de la musique Klezmer, avec un premier EP, 1334 (2012) et un album éponyme (2015). Il joue également aux côtés d’Alexandre Tanet dans le duo folk Isn’t it (au violon et à la mandoline acoustique). Sous le nom de Crabe vert, il a sorti un premier album, Bisque de rage, en 2023.

DISTRIBUTION

Benjamin Baccara (boite à rythme, mandoline électrique, clavier, synthé)

Mise en rue : Ronan Letourneur
Scénographie : Camille Carte
Habillage : Aurélie Pénuizic
vendredi 05 juillet 2024
Centre ville de Rennes
Apparitions surprises
samedi 06 juillet 2024
Centre ville de Rennes
Apparitions surprises
dimanche 07 juillet 2024
Centre ville de Rennes
Apparitions surprises

Gratuit

moteur def_visuel
Aller au contenu principal
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2024