Photo : © Bleu Tenace © Benjamin Le Bellec
— Publié le 11 juin 2024 —
Un dimanche en récré à Maurepas
Retour sur la Surprise Party dans le quartier de Maurepas

Dimanche 26 mai, Les Tombées de la Nuit ont soutenu l’organisation d’une journée du festival tout public de Lillico, Surprise Party, dans le quartier de Maurepas. Quand plusieurs structures du territoire coopèrent, un événement devient plus visible, l’expertise se partage, les publics se croisent.

Dans la cour de récréation de l’école Trégain, à Maurepas, grands, petits et bébés en poussettes ont applaudi les cuivres du brass band rennais, Musical social club. Le public s’est maintenant installé pour le spectacle Bleu tenace de Chloé Moglia/Compagnie Rhizome, en rond autour du grand mât où se perche l’artiste Fanny Austry, vêtue de bleu, du t-shirt jusqu’aux baskets.

Les adultes mettent leur main en visière pour suivre ses mouvements dans le soleil, au-dessus du vide. Les enfants écarquillent les yeux et la montrent du doigt : « Mais comment elle fait ? ». Ils retiennent leur souffle. L’instant d’après, certains partent se dégourdir les jambes avant de revenir s’asseoir. Ici, il y a le droit.

Ne pas s’épuiser chacun dans son coin

Lillico, le centre social et la Ludothèque de Maurepas, la maison de quartier La Bellangerais et le bob théâtre ont organisé le festival de trois jours Surprise Party. Dans le cadre de Dimanche à Rennes, Les Tombées de la Nuit leur ont prêté main forte sur une journée, en co-organisant Bleu tenace et en co-finançant Bestiaire, un solo acrobatique conçu par Jeanne Mordoj et présenté à l’école Trégain ce même dimanche.

« Toute l’année, nous restons dans nos murs pour faire exister Lillico, explique Virginie Dréano, directrice du théâtre jeune public. Là, on voulait sortir, pour « aller vers » ». Avec le soutien des Tombées de la Nuit, le festival peut proposer des spectacles gratuits dans l’espace public.

« On peut aussi s’adosser à la communication de Dimanche à Rennes, qui est très bien identifié, remarque Matthieu Baudet, administrateur de Lillico. C’est mieux que de s’épuiser à proposer des choses chacun dans notre coin. » Morgane Le Gallic, directrice des Tombées de la Nuit, confirme : « Avec Dimanche à Rennes, on vient souligner les initiatives de structures qui connaissent leur territoire par cœur et qui se donnent du mal pour faire exister des spectacles dans leurs quartiers ».

Mélanger des publics qui se croisent peu

Chloé Moglia voltige au milieu des panneaux de baskets et des marelles de la cour. « C’est super de jouer un spectacle dans une école. Ça valorise un endroit important du quartier », estime Virginie Dréano. Elle a apprécié l’échange d’expertise avec l’équipe des Tombées, notamment pour trouver et équiper les bons lieux en fonction des contraintes techniques des spectacles. Ou pour réfléchir à la place et à l’engagement du public. « Quand on travaille avec Les Tombées, c’est comme si le champ des possibilités artistiques s’élargissait », poursuit-elle.

Les collaborations issues de ces dimanches mélangent des publics qui se croisent peu : ceux de Lillico, du centre social, des Tombées, du quartier. « En jouant au bas des tours, la fanfare est allée inviter les habitantes et habitants à nous rejoindre à l’école, raconte Matthieu Baudet. C’est bien aussi que les habitués des Tombées viennent à Maurepas. » Le cirque que propose Chloé Moglia est « contemplatif, magique et réfléchi », décrit Morgane Le Gallic : « Il aurait pu être un peu perdu dans une fête de quartier. Au contraire, les spectacles de la journée ont été organisés de manière à mener à ce moment poétique. Ça fonctionne ! »

Audrey Guiller

SUR LE MÊME SUJET
Spectacles
Spectacles
Spectacles
Aller au contenu principal
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2024