Pas de Brexit dans l’Europe de la culture
© DR

10Les Tombées de la Nuit font partie du réseau IN SITU, l’une des rares initiatives de coopération européenne pour la création artistique dans l’espace public. Cette collaboration, qui se renforce cette année, pourrait sembler floue ou lointaine. Au contraire, elle est très concrète.

20 structures culturelles de 14 pays de l’Union européenne travaillent ensemble dans IN SITU, avec le soutien financier du programme « Culture » de la Commission européenne. Leurs missions : repérer des artistes et développer leur mobilité, encourager les diffusions transnationales de leurs créations, impulser des résidences d’artistes européennes et des co-productions entre pays.

5 compagnies françaises, introduites dans le réseau par les Tombées de la Nuit, ont pu bénéficier d’un accompagnement. « Cela les a renforcées et professionnalisées, constate Claude Guinard. Inversement, nous, directeurs, nous découvrons ce que créent les artistes à l’autre bout de Europe ». À ce jour, IN SITU a soutenu et accompagnés plus de 150 projets d’artistes européens.

12 créations d’artistes européens ont été présentées à Rennes. Les membres du réseau s’engagent en effet à diffuser et coproduire des compagnies étrangères. Une façon d’ouvrir l’horizon du public rennais, et favoriser la circulation des artistes européens. IN SITU les soutient en finançant des résidences d’artistes ou en faisant traduire certaines œuvres.

4 années : c’est la durée du programme européen « META » (Manifeste européen pour la transformation par l’art) qui a permis de réaliser tout ce travail. Initié en 2011, il vient de s’achever en 2016. Ce n’est pas un point final. La Commission européenne a renouvelé sa confiance dans le réseau en finançant un nouveau programme « PLATFORM ». « La collaboration va y être encore développée, explique l’équipe des Tombées de la Nuit. Avant, elle concernait les artistes et les directeurs de structures. Désormais, les équipes seront impliquées dans leur ensemble. Nous pourrons ainsi mettre en place des échanges de pratiques, nous former mutuellement pour mieux organiser et accompagner les projets. C’est enthousiasmant. »

SUR LE MÊME SUJET
MENU