Photo : Richard Chane
Zanmari Baré
(France)

À son premier album, le Réunionnais ZANMARI BARÉ a donné le titre de Mayok Flér. C’est le nom créole du poinsettia, dont les tiges bardées d’épines sont coiffées d’une fleur qui éploie majestueusement ses pigments. L’image colle idéalement avec la beauté naturelle de son maloya – ce blues hérité des esclaves et déclassés, remonté des profondeurs de la clandestinité par des figures comme Firmin Viry, Alain Péters ou Danyèl Waro. Comme ce dernier, ZANMARI BARÉ est arrivé au maloya sur le tard ; comme lui, il a su en faire son miel poétique et vocal. Un miel sauvage et doux, fait d’un nectar vocal sans additifs, simple- ment enrobé de chœurs et percussions. A l’image d’un Piers Faccini, le timbre voilé de BARÉ atteint des crêtes d’intensité sans pratiquer le moindre passage en force, en empruntant des chemins intérieurs, sinueux et escarpés, connus de lui seul. Avec ce chanteur de très haut vol, la Réunion s’affirme plus que jamais comme une terre de voix libres comme l’air.

BIOGRAPHIE

Âgé de 45 ans, ZANMARI BARÉ, avec son groupe Lansiv, a longtemps chanté le maloya dans les fêtes rituelles des kabars, tout en gardant son métier d’éducateur spécialisé. Il a fallu attendre 2013 pour le voir enregistrer son premier album, dans lequel Danyèl Waro apparaît sur un titre.

vendredi 17 juillet 2015
Les Étangs d’Apigné – Base Nautique, Rennes

1h30
Gratuit
RETOUR EN IMAGES
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2019 - Web : Made in Ben Belek