Photo © DR
Création 2017
Les Tombées de la Nuit en partenariat avec Citédia présentent
Tranzistoir
Matzik
(France)
Épopée radiophonique en déambulation musicale et sonore
Créé en salle l’an passé par MATZIK, ce « concert qui raconte » joue à la fois sur la musique, la déclamation, le récit et les voix enregistrées.Le temps d’un trajet nocturne en voiture de 900 kilomètres, une femme se confronte à ses fantômes, sur le fil de ses voix intérieures et d’un autoradio qui crachote.

La rencontre et la confrontation entre la musique de Matthieu Letournel, joué par le quatuor, et les textes et la voix de la comédienne, chanteuse et slameuse Claire Laurent, caractérise le travail du groupe depuis une dizaine d’années, de Fabrik (2009) à Matzik Experience (2011). Il était donc logique que MATZIK en vienne à interroger l’univers de la radio, média synthétisant ces deux sources (musicales et vocales) dans une même continuité temporelle. Le spectacle concert TRANZISTOIR joue de ces trois axes : un hommage à l’univers radiophonique, un quatuor qui mêle jazz rock et fanfare, un texte porté par une voix chantante, récitative ou slamée. Ce road-movie nocturne imaginaire mélange les sources sonores, les formats, les récits entrecroisés et les ambiances, pour installer peu à peu l’auditeur dans un monde à part, à la fois onirique et sensuelle, intime et lointain.
Une femme reçoit un coup de téléphone et part aussitôt en voiture pour rejoindre un proche mourant à 900 kilomètres de là. Le trajet se fera de nuit et d’une seule traite, la radio allumée, réveillant nombre de ses fantômes. Sous le regard du comédien, conteur et metteur en scène Yannick Jaulin, MATZIK s’aventure sur cette trame dans un concert-récit s’inscrivant dans un univers théâtralisé avec une table et des micros symbolisant un studio de radio. Des flashs info sur la bourse, des points sur la circulation, la voix de Joël Collado pour un vrai-faux bulletin météo de Radio France, pendant que la musique concasse influence jazz, rock, classique. Les cuivres de Matthieu Letournel (tuba, trompette) et Jean-Baptiste Tarot (Sax) se mêlent à la batterie (Pierre-Yves Prothais) et à la guitare (Benoît Bachus). Le verbe dru et les mots de Claire Laurent guident le spectateur dans cet étrange voyage sans image qui décale les codes, avec humour et virtuosité.
Aux Tombées de la nuit, à la suite d’une sortie de résidence de travail au Fourneau de Brest en juin, la grande épopée radiophonique de TRANZISTOIR se jouera pour la première fois dans l’espace public, avec un dispositif scénique allégé, dans les anciennes brasserie Kronenbourg de la Rue St Hélier.

BIOGRAPHIE

En 2004, le Théâtre de l’Aire Libre de St Jacques de la Lande propose une carte blanche à Matthieu Letournel, tubiste, trompettiste, arrangeur et compositeur de la fanfare Sergent Pépère. L’occasion, pour cet amateur des brass bands, membre de Out of Nola ou du Grand Orchestre Armorigène de Michel Aumont, de développer ses expérimentations musicales. Rejoint par  Pierre-Yves Prothais à la batterie ( Olivier Leroy, Makida Palabre, Soig Siberil, Bertran Obrée ) et de Benoît Bachus à la guitare ( Tahrgi Nushma, membre de la Cie Ocus ), il créé MATZIK. En 2008, ils rencontrent le saxophoniste Jean-Baptiste Tarot et la slameuse /comédienne Claire Laurent ( Cie Ocus, Championne de France de slam en 2006 ). Le groupe prend alors un nouveau virage musical. Le corps à corps entre les compositions de Matthieu Letournel et les textes de Claire ouvrent un nouveau champ des possibles à la musique de MATZIK. Ce sera MATZIK EXPERIENCE, création autour des voix de Claire et de Solène Diguet ( chant lyrique ) en 2011, puis la sortie d’un premier album ( 2012 ). Sablega Pelga ( 2012 ), création avec les artistes africains Koudédé ( blues touareg ) et Wendlamita Kouka ( chanteur, rappeur burkinabé ), les emmènera au Burkina Faso. Depuis l’année dernière, TRANZISTOIR tourne dans les salles de Bretagne et se développe aujourd’hui dans un nouveau dispositif adapté à l’espace public.

DISTRIBUTION

Ecriture : Claire LAURENT / Musique : Matthieu LETOURNEL / Regard dramaturgique : Yannick JAULIN / Voix : Claire LAURENT / Souba, trompette : Matthieu LETOURNEL / Guitare, basse : Benoît BACHUS / Saxophones : JB TAROT / Batterie : Pierre – Yves PROTHAIS / Son : Manu LEDUIGOU / Lumière : David BOURTHOURAULT / Avec la voix de : Joël COLLADO / Production : PATCHROCK, TOURNE – SOL

COPRODUCTIONS
Centre culturel Pôle Sud à Chartres de Bretagne / Centre culturel Le Kiosque à Mayenne / Coglais Marches de Bretagne / Musique Expérience à Ducey / La Péniche spectacle

AVEC LE SOUTIEN DE
Centre culturel Bleu Pluriel, Tregueux / Centre culturel L’Estran, Guidel / Centre culturel Jacques Duhamel, Vitré

jeudi 06 juillet 2017
22:15 > 23:30
Halle Saint-Hélier, Rue Saint-Hélier, Rennes
vendredi 07 juillet 2017
22:15 > 23:30
Halle Saint-Hélier, Rue Saint-Hélier, Rennes
1h15
Gratuit
500 places
Lignes C1 – C2 – 11, arrêt Croix Saint-Hélier / LE vélo STAR : Pierre Martin
cognitif moteur def_visuel
SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2019 - Web : Made in Ben Belek