Le Journal du Cauchemar
Les coulisses de la préparation au Cauchemar de Séville, performance de Massimo Furlan

Le 17 mai 2020, sur la pelouse du Roazhon Park, quatorze habitant(e)s-complices et deux journalistes rejoueront la partie française du mythique match qui avait opposé la France et l’Allemagne, à Séville, lors de la coupe du Monde de football de 1982. Dans ce Cauchemar de Séville – Tragédie en deux actes avec prolongations et après un long travail d’immersion débuté dés novembre 2019, ils revivront l’intensité de ces cent-vingt minutes d’un combat à la tension exacerbée et à la dramaturgie exceptionnelle.


Jeudi 11 décembre 2019

1er ENTRAÎNEMENT

Séville est à part. Moi, je le range définitivement dans le musée imaginaire du football. Dans cinquante ans, les enfants s’en donneront encore à cœur joie. Ils se bousculeront devant les images, afin d’observer ce qu’une défaite peut avoir de grandiose lorsque le champ de bataille est à la hauteur […]. D’une certaine façon, Séville n’est même plus un rendez-vous manqué. C’est un combat figé dans l’histoire du sport.

Pierre-Louis Basse, Séville 82 France-Allemagne : le match du siècle, 2005.

Treize habitants-complices sont présents à l’Urban Soccer de Cap Malo à Melesse, soit presque la totalité de l’équipe du Cauchemar de Séville. Adrien, alias Alain Giresse, est absent. Quant à Dibi, présente le 21 novembre dernier mais finalement empêchée le 17 mai 2020 prochain, elle ne peut continuer l’aventure et est remplacée par Mylena, dans le rôle de Bernard Genghini.

Pour les joueurs, ce deuxième rendez-vous officiel est l’occasion de rencontrer Aurélie Laski qui fut, elle-même, performeuse lors de la représentation du Cauchemar de Séville en juin 2018, à Colombes. Pendant une heure, elle partage son expérience avec nos apprentis footballeurs : la préparation physique, bien sûr, mais également la dimension technique de l’aventure.

Oui, car en janvier prochain, des enregistrements singuliers auront lieu au CREA à l’université Rennes 2, partenaire du projet. Il s’agira, pour chaque performer, d’enregistrer sa partition, de reproduire à voix haute le match de son double footballistique : toutes les actions, les avancées, les passes, les dégringolades, tous les reculs, les arrêts, les tirs… vécus en 1982. Cet enregistrement leur sera diffusé dans une oreillette en ce dimanche de mai 2020, soutien et guide précieux dans cette chorégraphie sportive de 2h30.

À l’issue du briefing, filmé par Serge Steyer et son équipe de tournage, les joueurs se lancent pour un entraînement d’une heure. L’occasion, pour certains, de prendre la mesure de l’implication, tant individuelle que collective, nécessaire à la mise en œuvre d’un tel projet.

… Au prochain épisode, Massimo Furlan est à Rennes.


Jeudi 21 novembre 2019

1ère RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent.

Gary Lineker, joueur de l’équipe d’Angleterre, 1990.

Au club house de la Tour d’Auvergne, situé dans le quartier du Blosne et deuxième club de Rennes après le Stade Rennais, les habitants-complices composant une grande partie de l’équipe du Cauchemar de Séville, Tragédie en deux actes avec prolongations (Aurélie, Hubert, Magali, Augustin, Rahaf, Dibi, Hervé, Bruno, Goulwen, Fanny et Jérôme) se retrouvent joyeusement. 

Car il s’agit de la première rencontre préparatoire officielle pour les « joueurs », depuis l’annonce, au printemps 2019, du report de la performance. Ils se réuniront à présent régulièrement, jusqu’au jour J de la performance le 17 mai 2020 au Roazhon Park, pour des entrainements, des footings et des enregistrements « spéciaux » expliqués aujourd’hui par Christian Allio du CREA/Université Rennes 2, partenaire du projet (plus d’informations à ce sujet dans une prochaine news).

Est également présent, ce jour-là, l’auteur et réalisateur Serge Steyer, en pleine préparation d’un documentaire sur les coulisses du Cauchemar de Séville : Les aventuriers du match perdu (titre provisoire). Plus qu’à la performance elle-même, c’est à la vie des joueurs et à leur expérience jusqu’à la représentation du 17 mai qu’il s’intéresse. Ce 21 novembre est donc l’occasion, pour lui, de rencontrer à nouveau les habitants-complices et de les observer.

Mais pour l’heure, place à la distribution des maillots numérotés et à la séance photo façon « Panini ». Chaque joueur présent est photographié portant son maillot, telle l’équipe de France officielle de l’époque. 

Un rappel du calendrier des mois à venir ainsi que quelques conseils importants (connaître le match France-RFA de 1982 par cœur et avoir une bonne condition physique sont des prérequis) et l’aventure peut commencer pour nos complices !

Mesdames et messieurs, l’équipe du Cauchemar de Séville 2020 :
– Manu AMOROS : Goulwen
– Patrick BATTISTON : Magali 
– Maxime BOSSIS : Aurélie
– Jean-Luc ETTORI : Paloma
– Bernard GENGHINI : Mylena (remplaçante de Dibi)
– Alain GIRESSE : Adrien
– Michel HIDALGO : Bruno
– Gérard JANVION : Hubert 
– Christian LOPEZ : Rahaf
– Michel PLATINI : Hervé
– Dominique ROCHETEAU : Jérôme
– Didier SIX : Fanny
– Jean-Amadou TIGANA : Marielle
– Marius TRESOR : Augustin

D.17/05/2020

Le Cauchemar de Séville
Massimo Furlan / Numero23Prod (Suisse)
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2020 - Web : Made in Ben Belek