Shake it like a caveman
(Etats-Unis)
Blues torride et rageur en one man band
Shake it like a Caveman © dr
Depuis Nashville (Tennessee), avec sa guitare, un harmonica et quelques éléments de batterie, Blake « Snake » Burris propage sa passion d’un authentique blues des origines, brut et animal. L’exutoire « Secoue-le comme un homme des cavernes » concasse boogie, delta blues, rock’n’roll et psalmodies vaudou.

Depuis Nashville (Tennessee) et son vieux van dans lequel il sillonne les États-Unis, en passant par l’Europe pour le Binic Folk Blues Festival, Bars en Trans ou le label Rennais Beast Records, Blake « Snake » Burris propage sa passion d’un authentique blues des origines, brute, rugueux et animal, qu’il éructe et assène seul en scène avec sa guitare, un harmonica et quelques éléments de batterie. Le puissant one man band de Shake It Like A Caveman (secoue-le comme un homme des cavernes) concasse boogie, delta blues, psalmodies vaudou, John Lee Hooker, Elmore James et les work songs, dans des concerts telluriques, crasseux et furieusement dansants, fonctionnant comme de parfaits exutoires.

La grande famille européenne des « one man bands » dédiés au blues (comptant le portugais The Legendary Tigerman ou le suédois Bror Gunnar Jansson) a toujours regardé avec un brin d’envie les musiciens nord-américains reprenant le flambeau de cet art centenaire né dans le Delta du Mississippi. Il y a quarante ans, à Chattanooga (Tennessee), Blake « Snake » Burris est certainement né un soir de pleine lune avec les mânes bienveillantes des artistes blues afro-américains Robert Johnson, Son House et Charlie Patton penchées sur son berceau. Passionné par cette musique, et persuadé que sa couleur de peau ne correspondait pas à celle de son coeur, il s’est inventé, à l’orée des années 2000, cet alter ego de Shake It Like A Caveman pour parcourir le monde avec sa guitare slide, son harmonica, une grosse caisse et un charleston.

Du groove, des riffs boogie dignes de John Lee Hooker, des rythmes vaudou, une énergie brute et animale pour un blues pur, crasseux et cru… Prêcheur vampirique et plein d’humour, il a bâti un genre de chaînon manquant entre « work songs » des rives boueuses du Mississippi et films Hollywoodiens de série B, boogie rock sauvage de Memphis et blues groove de la Nouvelle Orléans. Furieusement dansante et énergisante, sa musique sauvage transforme chacun de ses concerts en une hypnotique et salvatrice « rock’n’roll one man band dance party ».

BIOGRAPHIE

Né il y a quarante ans à Chattanooga (Tennessee), Blake « Snake » Burris est tombé tout petit dans la marmite du blues et n’a cessé depuis de s’imprégner de cette musique, en oubliant qu’il avait la peau blanche. Depuis la création en 2002 de son one man band et de son alter ego scénique Shake It Like A Caveman, il parcourt les États-Unis dans son van, en se taillant une solide réputation dans ce qui reste du « Chitlin Circuit » historique des musiciens afro-américains, et fait quelques détours par l’Australie. Découvert en France via le label rennais Beast Records et le Binic Blues Festival (dont il est artiste invité permanent), il s’est produit plusieurs fois à Rennes (Bars en Trans) et tourne régulièrement depuis en Europe (Belgique, Pays-Bas, Suisse, Allemagne, Autriche) comme une référence de l’underground punkrock. Son blues graisseux, primal, groovy et terriblement dansant s’est posé sur plusieurs albums, dont Or Will Take Everything (2007), When You Smile I See Your Fangs (2010) et Digital Football (2011).

DISTRIBUTION

Blake Burris : guitare, harmonica, grosse caisse.

jeu 05 Juil 2018
21:30 > 22:30
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes
1h
Gratuit
cognitif moteur def_visuel
www.shakeitlikeacaveman.com
EN IMAGES
Cloître de L’Église Saint-Mélaine, Rennes
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et le Groupe Legendre.

© Les Tombées de la Nuit 2018 - Web : Made in Ben Belek