Les Tombées de la Nuit en partenariat avec TER Bretagne présentent
Nocturne
Massimo Furlan / Numero23Prod.
(Suisse)
Magique performance felinienne ferroviaire musicale et paysagère
© Pierre Nydegger
Imaginez une sorte de « Magical Mystery Tour » dans un train de nuit. Des arrêts surprises à différents endroits, des rencontres musicales, des chemins dans les bois, des images à travers les vitres, comme une parenthèse magique, à la frontière du rêve et de la réalité. Magnifique performance hors - les - murs de l’artiste italo - suisse MASSIMO FURLAN.

Créé pour la première fois cette saison à l’Arsenic de Lausanne, sur la ligne ferroviaire suisse LEB (train Lausanne-Echallens-Bercher), en poursuivant un premier projet créé en 2014 au Festival Far de Nyon (Suisse) avec le train Nyon St Cergue et la Fanfare de Mont-sur-Roll, NOCTURNE est une incroyable performance en « train fantôme » de l’artiste italo-suisse MASSIMO FURLAN. Un travail qui prolonge ses interrogations sur la relation paysage / musique, sur la scénographie de la collectivité et sa fascination pour les fanfares, élément récurrent de ses projets de performance.
MASSIMO FURLAN s’emparera d’une ligne TER t pour proposer en « train-movie » de nuit, un parcours « aller » en campagne pour trois représentations de 160 passagers-spectateurs. NOCTURNE travaillera avec la musique des fanfares et harmonies complices de la Métropole : l’Orchestre d’harmonie de Rennes (OHR), l’Harmonie de l’Ensemble Musical des Cheminots Rennais (EMCR) et l’Harmonie de Musique de St Cécile de Janzé.
Une montée à la halte ferroviaire La Poterie dans une rame de TER spécialement affrétée, un départ de nuit, un rythme qui s’installe avec des apparitions successives aux fenêtres du wagon. Guetter les ombres, dresser l’oreille pour découvrir des fanfares jouant dans la nuit … Dans cette étrange fabrique à sons et à images en trois dimensions (que FURLAN nomme lui-même «images longues»), le territoire mobile de recherche et d’expérimentation joue des artifices du théâtre (lumière, son, mouvement) pour créer une rencontre, simple et festive. Pas d’histoire, pas d’injonctions, mais une projection mutuelle de subjectivité et un jeu collectif sur les sens et les sensations qui place résolument l’artiste dans le champ de l’art contemporain.
Un voyage ferroviaire onirique qui revendique le plaisir d’être ensemble et affirme la rencontre autour de la musique.

BIOGRAPHIE

Après une formation à l’Ecole des Beaux – Arts de Lausanne, Massimo Furlan initie un cycle de travaux axés sur la thématique de la mémoire et de l’oubli. Depuis 1987, il expose régulièrement son travail dans des galeries d’art ou des musées en Suisse et en Europe. Le développement de sa réflexion artistique l’amène à s’intéresser à la représentation scénique et à collaborer avec plusieurs compagnies de danse et de théâtre. En 2003, il fonde sa propre compagnie Numero23Prod, qui met l’accent sur les arts vivants.
Le fil conducteur des différents projets de Massimo Furlan est la biographie. Une histoire simple et banale, celle d’un enfant de parents italiens, né en Suisse, celle d’un adolescent comme un autre.
Ne se posant pas la question des limites entre les genres, ses projets sont constitués « d’images longues ». Ce sont des images immobiles ou presque. Avec des actions très simples ( un geste, un mouvement, un regard ) qui restent longtemps devant le spectateur et l’oblige à entrer, à s’activer, et à mettre du sens : à construire son propre récit.
Massimo Furlan questionne l’acte de la représentation : il revisite les icônes, aborde la question de l’échec et de l’écart entre le modèle et le vivant, produisant par là un effet burlesque et poétique.

DISTRIBUTION

Mise en scène : Massimo Furlan / Dramaturgie : Claire de Ribaupierre / Musique : de l’Orchestre d’Harmonie de Rennes (OHR), de l’Harmonie de l’Ensemble Musicacle des cheminots Rennais (EMCR) et de l’Harmonie de Musique de Ste Cécile de Janzé / Lumière et technique : Daniel Demont/ Administration : Claudine Geneletti / Diffusion : Jérôme Pique

PRODUCTION
Numero23Prod.

SOUTIENS
Pro Helvetia – Ville de Lausanne, Etat de Vaud, Fondation Suisse pour la Culture

Ce spectacle bénéficie du soutien de l’ONDA - Office National de Diffusion Artistique et de la Région Bretagne.

Du jeudi 6 au samedi 8 juillet 2017
Complet
Halte ferroviaire La Poterie (rue de châteaugiron)
Départ du train à 22h04 (attention le train partira à l'heure)
3h15
15€ (hors frais location) / 4€ (tarif sortir)
À partir de 10 ans
150 places
Ligne C1, arrêt Sauvaie / LE vélo STAR : Ronceray
Vérifiez bien la gare de départ du train / Prévoir des chaussures confortables pour la marche / Retour prévu vers 01h15.
Création pour Rennes
Habitants complices
CONTENU MEDIAS
Halte ferroviaire La Poterie (rue de châteaugiron)
SUR LE MÊME SUJET
MENU