Le Diable Abandonné
Le Corridor / LOD / Patrick Corillon
Théâtre musical
Création 2011
Le Corridor

Retour à Rennes de Patrick Corillon après une première collaboration autour de son personnage fétiche du peintre et écrivain Hongrois Oskar Serti (1881-1959). « La Meuse », premier tableau de son triptyque « le Diable Abandonné » (qui se poursuit avec « La forêt des origines » et « L’horizon lent ») nous fait entrer de plain-pied dans cet univers poétique où le texte écrit devient un événement théâtral et une expérience publique partagée.

Dans cette histoire, le fils est à la recherche de son propre langage, perdu dans le monde paradoxal du « mot ». Autour d’un castelet où s’agitent en mouvement lettres, mots et phrases, la comédienne narratrice manipule les formes de l’écrit comme des marionnettes pendant que la pianiste Heleen van Haegenborgh joue à ses cotés la musique contrastée de Thomas Smetryns. Les formes et les couleurs tournent et virevoltent. Calligrammes et typographie, onomatopées et interjections se bousculent, dans une incroyable symphonie plastique qui nous replonge avec puissance dans la magie des émotions de lecture de l’enfance.

BIOGRAPHIE

Production : le corridor/LOD (Gand) d’après la création en français du Diable abandonné – La Meuse obscure, coproduite par le corridor, le Théâtre de la Place et le Théâtre le Granit (Belfort) Distribution : Conception, écriture et manipulations : Patrick Corillon , Jeu et aide à la mise en scène : Dominique Roodthooft, Lumière (création et régie) : Joël Bosmans, Composition : Thomas Smetryns , Piano : Heleen van Haegenborgh

Conception, écriture et manipulations : Patrick Corillon, Jeu et aide à la mise en scène : Dominique Roodthooft, Lumière (création et régie) : Joël Bosmans, Composition : Thomas Smetryns , Piano : Heleen van Haegenborgh

DISTRIBUTION

LOD : Depuis 20 ans, la maison de production LOD interroge les possibles de la rencontre des genres artistiques dans des formes novatrices d’opéra, de musique et de théâtre musical. Autour des travaux des compositeurs Kris Defoort, Dick van der Harst, Jan Kuijken, Dominique Pauwels, Daan Janssens, Thomas Smetryns, des metteurs en scène Inne Goris, An De Donder, Josse De Pauw et de l’auteur Pieter De Buysser, LOD tamponne les genres artistiques dans une approche collective résolument hybride et contemporaine de l’acte de création. Depuis Gand (Belgique), où LOD est installé depuis sa création, une vingtaine de créations ont tourné en Belgique et à l’étranger.

PATRICK CORILLON : né à Knokke-le-Zoute en 1959, a étudié à l’Institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques de Paris (1989) après avoir été lauréat du Prix de la Jeune peinture belge (1988). Depuis, son oeuvre est fondée sur la mise en scène de personnages fictionnels, qui se livrent par indices et fragments au fil de ses expositions. La fiction est ici une méthode d’investigation du réel, dans un rapport très étroit entre littérature et installation plastique, autour notamment de son personnage fétiche d’Oskar Serti, écrivain Hongrois né en 1881 et mort en 1959, le jour de la naissance de l’artiste. Son travail hybride mêle tous les médiums artistiques pour révéler une saisissante dimension poétique.

Du mer 06 Juil 2011 au sam 09 Juil 2011
Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne, rue Saint-Melaine, Rennes
10 euros
www.lecorridor.be
Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne, rue Saint-Melaine, Rennes
SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et le Groupe Legendre.

© Les Tombées de la Nuit 2018 - Web : Made in Ben Belek