Photo © DR
Igor Hagard, un sacre ferroviaire
Pierre Sauvageot / Lieux Publics
(France)
Symphonie ferroviaire

Après avoir fait jouer les spectateurs dans ses « Concert de Public », puis transformé la Place de la Mairie en opéra sonore, revisitant la figure d’Ulysse en se servant des façades comme décor (« oXc / Odyssée »), Pierre Sauvageot revient à Rennes, avec un nouveau projet de création musicale en milieu urbain. La barre était haute, mais le dé-compositeur et scénographe marseillais arrive une nouvelle fois à nous surprendre et nous interpeller, avec toujours plus d’inattendus, de farfelus dans la forme, toujours plus de rigueur et de maîtrise technique dans le fond.

Pour fêter le centenaire de la création du « Sacre du Printemps » d’Igor Stravinsky, œuvre avant-gardiste et charnière de l’évolution des musiques savantes, qui fit scandale en son temps en annonçant dans ses audaces harmoniques le chaos de la guerre à venir, Pierre Sauvageot a décidé de transposer la partition originale dans l’un des temples du voyage moderne : la gare ferroviaire. L’objectif artistique est de faire résonner dans cet espace spécifique en perpétuel mouvement, la mécanique de précision de la partition originale de Stravinsky. Annonces, bruits des boggies, polyphonies des rumeurs et des conversations, monologues des voyageurs, babel des langues, cliquetis des rames, crissement des freins se mêlent dans la reconstruction hommage et symphonique de l’œuvre de Stravinsky, comme autant de pupitres et d’instruments. De cet orchestre ferroviaire inédit, Pierre Sauvageot joue de la captation et de la restitution, et mène à la baguette, une symphonie de bruits, de sons et de rumeurs, qui se doit de suivre et de respecter la partition originale.

Équipés de casque audio et installés dans des fauteuils d’écoute sur les quais de la gare de Rennes, 100 spectateurs  vont se plonger pendant 34 minutes, dans cet amas de matière sonore orchestrée. Le pari est de taille, comme les enjeux techniques, pour que résonne et crépite ce voyage musical immobile et bruitiste en cœur de ville.

BIOGRAPHIE

Directeur artistique du Centre national de Création Lieux Public à Marseille depuis 2001 et du réseau européen In Situ, le décompositeur, inventeur et scénographe Pierre Sauvageot ne cesse de bouleverser les rapports entre espace urbain, sonore et spectateur, en mettant au service de ses créations les technologies contemporaines comme les rudiments de la diffusion acoustique. Figure majeure de la création contemporaine de rue (la Cie Décor Sonore avec Michel Risse, l’aventure Allegro Barbaro…), il compte aujourd’hui une vingtaine de créations, dont certaines de grande ampleur. Après Rennes, Oerol (Pays-Bas) et Graz (Autriche), « Un Sacre Ferroviaire » sera en septembre l’une des créations phare de « Marseille 2013, capitale de la culture », au cœur de la Gare Saint Charles.

DISTRIBUTION

Direction artistique : Pierre Sauvageot

Réalisation musicale : Lionel Kasparian

Point(s) de vue : Jany Jérémie

Éléments textuels : Jean-François Goyet

 

Spectacle réalisé avec la collaboration avec la Gare SNCF de Rennes.

samedi 06 juillet 2013 > dimanche 07 juillet 2013
Gare de Rennes

Gratuit
100
Gare de Rennes
RETOUR EN IMAGES
SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et Le Ministère de la Culture.

© Les Tombées de la Nuit 2019 - Web : Made in Ben Belek