L’accompagnement artistique
© DR

Les Tombées de la Nuit ont la volonté de se tenir au plus près des artistes pour les soutenir dans les différentes étapes de leurs projets. Sous la forme de compagnonnage artistique ou de co-production, mais pas seulement…

Le compagnonnage artistique, c’est notamment un regard extérieur apporté par Claude Guinard, directeur des Tombées de la nuit. Que ce soit dès l’écriture de certains projets, au cours d’échanges sur les envies et les pistes envisagées, ou encore lors de retours suite à des présentations d’étapes de travail, une relation de confiance s’établit qui va permettre de suivre l’histoire du projet jusqu’à sa réalisation.

La structure ne propose pas de lieu de résidence, mais a inventé un compagnonnage nomade et à la carte, basé sur l’écoute et la discussion. Aider un artiste à faire émerger son projet, l’accompagner sur des kilomètres de repérages sur le terrain, passer des coups de fils ici et là pour lui réserver une salle de travail ou l’aider à déjouer une barrière technique. « On revendique les résidences d’artistes même sans lieu, affirme Claude Guinard. C’est un accompagnement d’un autre type. ». Pour les Tombées, l’accompagnement des artistes n’a pas pour but de valider un spectacle déjà tout prêt. « On est un espace d’écoute où les artistes peuvent venir faire état de leurs idées naissantes. On autorise le doute, les recherches et les tentatives. »

Les échanges et nombreuses rencontres avec les compagnies, les moments que l’équipe passe à voir et commenter de façon constructive des spectacles en cours de création, font partie de la façon dont celle-ci conçoit l’accompagnement. « On passe du temps à leur faire profiter de notre connaissance intime des lieux de la ville, retrace Claude Guinard. Pour que leur dialogue avec le territoire serve ou questionne leur projet, les aide à aller plus loin. » Une aide au cheminement in situ, qui peut parfois porter sur les aspects techniques des spectacles dans l’espace public, dont la structure est devenue spécialiste. L’équipe épaule encore l’artiste dans la construction de son rapport au public : « Notre savoir-faire sur la manière de travailler avec les habitants peut ouvrir et aider son écriture. On réfléchit avec lui à comment convier et faire participer le public ». Aux Tombées de la nuit, l’artiste réside, mais pas immobile.

Les Tombées de la nuit soutiennent également en co-productions financières plusieurs projets chaque année. Ces implications permettent de favoriser concrètement les prises de risque artistiques, les écritures décalées et insolites.

Les projets soutenus en co-production en 2017 :

>>> Voir toutes les co-productions depuis 2004

L’accompagnement des compagnies, c’est également être à leur côté pendant la phase de diffusion du spectacle, non seulement en programmant les spectacles dès leur création afin de leur faire bénéficier de la visibilité qu’offrent les Tombées de la nuit, mais également en faisant connaitre les créations dans les réseaux professionnels, auprès d’autres structures qui partagent les mêmes travaux et réflexions esthétiques, les mêmes envies, et donc les mêmes axes de programmation. Dans cette phase d’accompagnement au développement, l’appartenance des Tombées à plusieurs réseaux professionnels est un atout précieux, permettant de faire circuler au mieux les projets artistiques que nous soutenons.

MENU