Le premier bal de l’amour
© Le Love Bal des Tombées © Benjamin Le Bellec

Pour le grand bal du réveillon de la Saint Sylvestre, 10 intrépides musiciens du collectif du « Love Bal » ont invité 35 chanteurs amateurs à se succéder sur la scène du Liberté. Un partage inoubliable.

Y a la foule ! À Rennes, les musiciens de l’orchestre du « Love bal » ont fait pétiller les premières heures de l’année. Dans la salle du Liberté, 5000 spectateurs ont dansé jusqu’à 5h du matin. Et applaudi un bal du réveillon où, pour la première fois, 35 Rennaises et Rennais se sont faufilés sur scène. Tous chanteurs amateurs, divas d’embouteillages ou de salle de bains, ils ont répondu à l’invitation des Tombées de la nuit pour chanter un tube dans l’immense salle, entourés des professionnels. Magie du nouvel an ? L’effet a dépassé, de loin, celui d’un karaoké géant.

Y a d’la joie ! Dans la salle, chaleur, adrénaline et grain de folie. « J’ai trouvé cela réjouissant, raconte une spectatrice dans la foule. Du fait du mélange des personnes présentes : âges, tenues, habitants de quartiers différents se sont côtoyés. Et à cause de la bonne dose d’autodérision des habitants sur scène, du groupe et du public ». Christophe, chanteur amateur, sourit : « C’était décalé comme je l’aime ».

Y a du coeur ! Le public aurait pu s’offusquer devant les notes approximatives ou les gestes maladroits des apprentis chanteurs. « Au contraire, il y avait une écoute plus attentive lorsque les invités montaient sur scène. Les spectateurs semblaient en empathie totale, présents à ce qui se passait sur le plateau. C’était très beau à voir », raconte Marion Poupineau, responsable des relations avec les publics aux TDN. « On ressentait l’envie des personnes sur scène et leur sincérité », confirme une spectatrice.

Y a du lien ! Sur scène, les habitants se sont donnés à fond pour participer à cet élan collectif. « J’ai un peu serré les dents, mais ça en valait vraiment la peine », avoue Anne. « L’énergie et l’engagement sur cette scène étaient un bonheur à regarder », ajoute Christophe. Derrière cette aventure qui pourrait paraître simple, les moteurs sont puissants : Faire communauté, se dépasser porté par un orchestre aussi drôle que généreux. Oser partager sans être jugé, goûter le plaisir d’être simplement soi, de donner et de recevoir à grande échelle.

Y a de l’élan ! Tout était réuni pour créer l’exception. « Nous avons reçu des retours des participants pendant des semaines après l’évènement, témoigne Marion Poupineau, disant que la soirée leur a donné une énergie folle ». « Émotionnellement extraordinaire » pour les uns, « Remplissant le corps et l’esprit » des autres. « Ça m’a donné envie de progresser avec ma voix et de tenter des concours de chant, s’enthousiasme Damien. Merci de m’avoir donné confiance en moi. »

Audrey Guiller

SUR LE MÊME SUJET
MENU
LES TOMBÉES DE LA NUIT sont soutenues par La Ville de Rennes, La Région Bretagne, Le Département Ille-et-Vilaine et le Groupe Legendre.

© Les Tombées de la Nuit 2018 - Web : Made in Ben Belek